Interview d’INGLORIOUS au Hellfest le 16 juin 2017

Interview d’INGLORIOUS au Hellfest le 16 juin 2017

C’est le groupe anglais INGLORIOUS qui a le privilège et la lourde tâche d’ouvrir pour la 12 eme Edition du Hellfest ce vendredi 16 juin sur la Mainstage à 10h30 Apres leur prestation Sylval et Gwen retrouve DREW LOW nouveau-venu dans la bande et ANDREAS ERIKSSON nos deux guitaristes afin d’avoir leurs impressions
R.D : Quel a été votre réaction d’ouvrir pour le Hellfest ?
ING : C’est une grande joie pour nous d’ouvrir pour un grand festival comme le Hellfest
R.D : Quel est le sentiment de réaction du public pour le deuxième album ?
ING : Le public suit Inglorious, le groupe commence à s’élever, devient doucement connu
R.D : Il y a eu très peu de temps entre le premier et le deuxième album, comment avez-vous écrit si rapidement ?
ING : C’est un travail de groupe, en général, Inglorious travaille dans le tour bus, et nous mettons nos idées !!!
R.D : Quelle est votre réaction lorsque vous voyez des gens avec des tatouages de votre groupe ?
ING : C’est impressionnant, valorisant et nous nous sentons aimés
R.D : Quel est le nom du nouveau guitariste ?
ING : Drew Low, Drew était un membre original du groupe avant d’avoir signé un contrat avec Frontiers Music
R.D : Comment avez-vous eu l’idée d’intégrer un clavier ?
ING : Restauré le style du rock par contre c’était une 1 ere pour le show festivalier
Merci beaucoup à vous deux de nous avoir accordé un peu de votre temps merci
Propos recueilli par Sylval et Gwendoline Fievet
Crédit photo : Sylval / Gwendoline
Riff d’Enfer remercie le Hellfest, Elodie et Charles de HIM Media Roger Wessier et l’équipe du point press, alexandra et bien sûr Drew Low et Andreas Eriksson d’Inglorious

Interview de MYRATH au Hellfest le 16 juin 2017

Interview de MYRATH au Hellfest le 16 juin 2017

C’est sous un soleil de plomb non pas celui de la Tunisie mais celui de Nantes au Hellfest que Zaher Zorgati chanteur du groupe Myrath nous attend pour une interview depuis notre dernier rencontre au Raimsfest rendez-vous donc au point press vip avec Sylval et Gwen qui meurent d’impatience de questionner Zaher
R.D : Depuis le raismes fest, vous avez réalisé une tournée au japon comment s’est-elle passée ? Et comment est accueillie la musique rock orientale au japon ?
ZZ : Le japon est un pays où l’on est accueilli à bras ouvert, très respectueux, très intéressé par la musique.
Les japonais ont toujours aimé de découvrir des nouveautés musicales
R.D. : Comment est perçu votre style de musique en Tunisie ?
ZZ : Nous avons eu l’honneur de jouer dans notre pays la Tunisie au théâtre antique de Carthage, c’est un grand festival international, nous avons remporté un énorme succès !!! Nous sommes très bien perçu dans notre pays, nous commençons à être connus et reconnus, en tant qu’artistes et musiciens !!!
R.D : Myrath est devenu assez célèbre, comment l’expliques-tu ?
ZZ : Nous avons notre propre style rock oriental, nous sommes très accessibles, nous avons encore du travail ! (rire) mais nous sommes très fiers et nous avons eu de la chance dans notre progression !!!
R.D : Toujours en voyage cela n’est-il pas trop fatigant ?
ZZ : Oui et non, on adore voyager et rencontrer d’autres cultures, d’autres personnes, et revoir ceux qui nous suivent.
R.D : Pensez-vous à un nouvel album, vidéo-clips ?
ZZ : Bien sûr on travaille déjà sur le nouvel album, et oui des clips sont en prévision.
R.D : Dans quel pays aimez-vous jouer ?
ZZ : Euh tous ! (rire), on aime voyager, parler, rencontrer les gens, c’est notre univers.
R.D : Eh bien l’équipe de Riff d’Enfer te remercie Zaher et on te dit a bientôt
ZZ : Merci à vous à bientôt
Propos recueuilli par Sylval et Gwendoline Fievet
Credit photo : Sylval / Gwendoline
Riff d’Enfer remercie le Hellfest, sabrina.cohenaiello et son équipe verycords, roger wessier et l’équipe du point press, alexandra et bien sûr Zaher Zorgati de Myrath

Interview d’AVATAR au Hellfest le 16 juin 2017

Interview d’AVATAR au Hellfest le 16 juin 2017

Avatar et Riff d’Enfer c’est une très grande histoire on ne va pas dire d’amour mais nous suivons ce groupe qui est vraiment intéressant et qui a su se forger une place au sein de la communauté metal du plus d’être un groupe extra chaleureux sur scène avec son public ils le sont aussi dans la vie de tous les jours c’est avec Johannes Michael Gustaf Eckerström (chanteur) version croisière s’amuse que Sylval et Gwen ont réalisé l’interview qui suis au Hellfest
R.D : Avatar monte de plus en plus en France et dans le monde, comment réagissez-vous ?
J.M : Oui à notre grande surprise Avatar monte en flèche, et nous avons énormément travaillé pour essayer d’y arriver.
R.D : Votre tournée actuelle est dédiée à l’album Feathers and Flesh, passe-t-il bien auprès du public ?
J.M : Oui il passe très bien avec le public en tournée, il se vend bien très bien d’ailleurs, le public est très réceptif, reprend les chœurs … cool
R.D : Comment est perçu votre succès en Suède ?
J.M : En suède on baigne dans le métal, on est très fier de nous dans notre pays.
R.D : D’où te vient l’idée du clown, le maquillage, les vêtements ?
J .M : Le clown est mon double, il faut me connaitre (rire) je suis d’un naturel réservé, un peu timide, je n’ose pas toujours faire faire des choses et l’idée du clown est mon double à l’inverse de ma personnalité, il ose tout, se moquer, être vulgaire, se toucher !!! C’est mon côté un peu (rire) schizophrène ! (mdr) l’idée du déguisement, j’aime le cirque les clowns ne sont jamais timide, réservé ! Lui il est même désagréable ! (mdr).
R.D : Vous vous classez dans quel registre musical ?
J.M : Je ne sais pas et toujours pas (rire)
R.D : En tous cas merci beaucoup a toi Johannes pour nous avoir accordé de ton temps
J.M : Merci plutôt à vous et c’est un plaisir de vous avoir revus passée un bon festival
Propos recueilli par Sylval et Gwendoline Fievet
Crédit photo : Sylval / Gwendoline
Riff d’Enfer remercie le Hellfest, roger wessier et l’équipe du point press, alexandra et bien sûr Johannes Michael Gustaf Eckerström d’Avatar

INTERVIEW de Mr Lordi le 14 octobre 2016 à De Kreun

INTERVIEW de Mr Lordi le 14 octobre 2016 à De Kreun

Le 14 octobre Riff d’Enfer s’est retrouvé une petite vingtaine de minutes en enfer face à Mr Lordi pour un petit entretien c’est un Mr Lordi super sympa que le Slasher et moi-même avons rencontré juste après leur soundchek propos recueillis au De Kreun
R.E : Mr Lordi tous d’abord bonjour et merci de nous accueillir dans votre tour bus quelques heures avant de monter sur scène pour un entretien ?
Mr Lordi : pas de problème les amis vous êtes bien installés j’espère lol
R.E : Monstereophonic (theaterror vs demonarchy) est votre huitième album comment a-t-il été composé ?
Mr Lordi : ce qui m’intéresse le plus dans ce métier c’est d’écrire des textes et de composer de la musique même si bien sur j’adore tourner et de montrer de nouveaux show. À chaque album la composition a commencé il y a plus d’un an le disque a été produit par Nino Laurence qui avait déjà bossé avec Lordi sur l’album Deadache en 2008 et c est un nouveau challenge car cet album est diffèrent des autres
R.E : on ressent des influences très proches de heavy metal voir même de Rob Zombi sur theaterror vs demonarchy ?
Mr Lordi : euh non je dirais pour ma part plus proche de King Diamond je suis un grand fan de King Diamond je suis fan aussi de Rob Zombi mais pour Demonarchy c est plus du King Diamond mais pour l’ambiance de Theaterror c’ est vrai c’est plus dans l’esprit Rob Zombi et n’oublies pas aussi je suis très fan de Kiss
R.E : Pourquoi ce titre Monstereophonic (theaterror vs demonarchy) ?
Mr Lordi : oups c’est une longue histoire mais on va essayer de la faire courte ok Demonarchy lui est un album concept de heavy tandis que Monstereophonic est plutôt un album créé par Lordi c’est à dire pour nous même
R.E parles-nous justement de ce concept et y a-t-il un fil rouge si oui lequel ?
Mr Lordi : il y a beaucoup de personnage Vampire, Zombie, Sorcière et même des Loups Garou je crois que là le groupe a vraiment cherché dans leur coté le plus obscure et pour le fil rouge c’est simple tous les protagonistes ce battent pour la même ville une belle ambiance quoi lol
R.E : Pour le show de ce soir y aurait-il des nouveaux costumes et de nouvelles mises en scène?
Mr Lordi : bien sûr avec Lordi chaque nouvelle tournée est différente coté mise en scène et costume
R.E : Question du slasher Pourquoi avez-vous amené le thème de l’horreur et le fantastique dans le groupe?
Mr Lordi : waou cool je suis fan d’horreur de monstre de fantaisie depuis que je suis petit j’adore aussi les comics book ça fait partie de ma vie depuis longtemps (éclat de rire)
R.F : Justement quel est ton film d’horreur favori ?
Mr Lordi : Mon film favori sans hésiter Evil Dead 2 et je ne veux surtout pas et je l’espère qu’ils ne réaliseront pas un remake car il massacre toujours les versions originales regarde les Griffes de la nuit c’est nul le remake par contre pour les remakes de Halloween Rob Zombie est très fort mon petit reproche c’est coté musique il n’arrive pas à nous plonger dedans comme Carpenter le faisait avec la musique mais surtout on ne touche pas à Evil Dead 2
R.E : Parle-nous un peu du clip hug you hardcore qui l’a réalisé ?
Mr Lordi : euh le titre est venu d’un riff de guitare (là il chante le riff) et je peux te dire ce riff est sorti du lot de million d’autres riff lol après il y a eu le clip qui est le premier extrait de l’album il y a deux versions de ce clip une censurée et l’autre non
R.E : Justement la censure ne me dérange pas du tout pourtant il est considéré très hot ?
Mr Lordi : je vais te dire une chose les gens sont bizarres il ne sont pas choqués en regardant des fantômes beuhhhh des démons des trucs supranaturels des tueries des slashers (là il regarde le slasher et lui dit pas toi tu es un sage slasher lol) mais le monde a été choqué plus par les scènes de sexe dans le clip que des scènes ou il y as des scènes de criminalité et de cannibalismes et cela est beaucoup plus choquant de voir de la criminalité gratuite que du sexe tout le monde aime le sexe et fait le sexe heureusement que c’est pas le cas pour les criminels parfois je ne comprends pas les gens le monde est fou
R.E : Avez-vous des side project si oui lesquels ?
Mr Lordi : non j’ai bien assez avec Lordi
R.E : Quelle sont vos passions dans la vie de tous les jours ?
Mr Lordi : le foot, les films, TV, les comics, Twisted Sister, ma collection de Kiss, Alice Cooper enfin tous les crazy boys lol mdr
R.E : Si vous devriez jouer avec un groupe ou un musicien ce serait qui et pourquoi ?
Mr Lordi : sans hésitation Gene Simons (Kiss)
R.E : Que penses-tu du public belge et français en général ?
Mr Lordi : le public belge et français sont supers ils se tatouent même Lordi c’est très cool et je tiens à te dire aussi que moi aussi je suis fan de la Belgique de votre chocolat miam et de vos pralines (en français) très très bonnes
R.E : Des projets de festival pour l’été ?
Mr Lordi : on attend des propositions mais je ne peux rien dire pour le moment tant que ce n’est pas bokee
R.E : quel est l’origine du nom du groupe Lordi ?
Mr Lordi : c’est mon nom tous simplement et ça correspond très bien à mon caractère
R.E : Je vous remercie pour l’interview un mot pour vos fans ?
Mr Lordi : je tiens à remercier notre public et j’espère qu’il apprécie notre dernier cd et que ce même public sera toujours aussi fou encore une fois merci
Un grand merci à Mr Lordi, Theo Samson, Mark Nowak, Filip,Roger Wesier, le De Kreun, Alexandra, le Slasher.
Crédits photos le Slasher et Scream
The Scream

Interview IRON BASTARDS Le 10/09/2016 à Raismes

INTERVIEW IRON BASTARDS Le 10/09/2016 à Raismes

Ce samedi le premier groupe à se soumettre à notre interrogatoire étais les strasbourgeois d IRON BASTARDS et c’est le groupe au complet c’est à dire David Bour : Bass & Vocals – David Semler : Guitars – Anthony Meyer : Drums voici notre entretien dans son intégralité réalisé le 10 septembre a raismes par sylval le slasher et scream
R.E : hello les amis ca va bien ?
Bonjour oui super bien et merci à l’équipe de réaliser une interview
R.E : est-ce c’est votre première à RAISMES ?
Au festival de RAISMES oui mais pas dans la région ou nous avons déjà pas mal joué
R.E : on ne va pas parler de vos influences coté motorhead mais plutôt rock and roll qu’est-ce qui qui vous a donné envie de faire de la zic ?
David si je peux me permettre a va revenir en arrière on se connait depuis quelques années et Anthony et David eux ils se connaissent depuis l’Age de 3 ans du coup il y a 4 ans on s’ était dit pourquoi pas faire un groupe de reprise de motorhead toto a la batterie David semier surement pas au chant mais à la guitare car il joue beaucoup mieux que moi rire et moi à la basse et chant nous avons commencé sous le nom de NO CLASS donc pendant un an on faisait de reprise de motorhead puis après on s’est dit qu’ il était temps de réaliser nos propres compos on est très influencé comme tu l’as dit motorhead et aussi des années 60 70 avec une conduite batterie guitare chant et bass amplifiée qui fait office de guitare rythmique on a essayé de créer notre propre son qui on le sait ce rapproche fort de motorhead mais on essaye de greffer notre propre truc et ce seras encore plus visible sur notre seconde album qui sortira fin décembre et s’intitulera FAST AND DANGEROUS
R.E : j’ai jeté un œil à vos clips qui sont pas mal du tout avec une touche d’humour et aussi mexicaine ce serait aussi un tit clin d’œil a une certaine pochette de motorhead (ACE OF SPADES) ?
Eh non du tout, j’écris les paroles et je suis un grand passionné d’histoire et du coup le titre don tu fais référence (PONCHO VILLA) un illustre guerrier os mexicain qui a vécu au début du 20 eme siècle sur lesquels on as écrit une chanson c étais une espèce de robin des bois mexicain qui volait aux riches pour donner aux pauvres oui on aime l’humour on est ce que l’on est, on fait pas semblant mais nous on aime que ça plaise ou ca plaise pas
R.E : comment se passe l’écriture au sein du groupe ?
C’est assez varié chez nous chacun apporte son idée soit on vient avec une nouvelle idée et en fait part aux autres ou parfois ça prend autour d’une jam mais la grande constante sur les compositions c’est que nous sommes des énervés, on est des faux calmes et la composition des morceaux chez nous est prétexte à languelade chez nous mais je vous rassure ça ne dur jamais longtemps lol
R.E : boogie woogie violence est-il un album concept et si oui quel est le fil rouge ?
Non ce n’est pas un album concept mais la tracking list a son importance de suite c’est à dire c’est comme en concert les morceaux sont réfléchis il faut que cela s’enchaine on va alterner des morceaux très rapide d’ autres moins on prend juste notre univers qui est très terre à terre mais non on joue notre musique et pas besoin d’album concept
R.E : parlons un peu de l artworks de l’album ?
La pochette de notre première album qui est notre logo a été conçue par notre ami louis a qui on na demandé il y a deux ans de nous faire un cobra un truc bien vicieux qui correspondait bien à notre music c’est à dire un truc qui te chope, qui te mord et qui te fout du venin parce-que notre musique c’est un peu près ca une fois que ça t’a chopé, mordu ça ne te lâche plus d’ailleurs ce logo que l’on a trouvé magnifique et qui est la pochette de notre première album on se l’est fait tatoué tous les 3
R.E : Qu’est-ce que vous pensez du public nordiste ?
Nous on adore et je dirais même à certains égards cela me fait penser au public allemand très franc très direct très honnête très chaleureux et comme David disait ils te disent directement ce qu’ils pensent de ta music
R.E : si vous auriez l’occasion de jouer avec une personne existante ou qui a existé ce serait qui ?
Oh tu connais déjà la réponse avant de poser la question rire lol David (chanteur bassiste) moi pour pas répondre motorhead je dirais LED ZEP Anthony (batterie) pour moi ce serait les DOORS David (guitare) et pour moi les RAMONES
R.E : Questions qui fâche un peu comment avez-vous encaissé la mort de LEMMY ?
Les 3 ensembles répondent de vive voix MAL
R.E : vous vous êtes pas dit à un moment donné voilà un groupe qui copie du motorhead et vont se faire de la tune sur leur dos ?
On nous a dit voilà maintenant que Lemmy est mort vous allez pouvoir vous faire votre beurre nous on a refusé clairement on nous a même proposé des concerts rien qu’ avec des reprises de motorhead ce que nous avons refusé clairement par contre j’avais un projet en tête depuis quelques années déjà c est le jour où notre bon vieux Lemmy partira c’est de faire un concert à Strasbourg ou l’on invite tous les copains zicos que l’on a dans le coin de l’est pour faire un tribute to Lemmy c’est ce que l’on a fait quand Lemmy est mort le 28 décembre le 16 janvier on a organisé un concert avec plus de 25 musiciens on a fait 19 chansons de motorhead et de hankwind il y as eu 400 personnes on a récolter 800 euros quel on a reverser à la fondation RONNIE JAMES DIO donc l’idée étais de rendre hommage à Lemmy non pas avec une minute de silence mais avec deux heures de bruit
R.E : ta voix et très proche de celle de Lemmy as- tu travaillé pour ou cela t’est venue comme ça ?
J’en sais vraiment rien comme je disais on a commencé à jouer sur du motorhead donc à mon avis ca a beaucoup aidé je n’aime pas que l’on me compare à Lemmy car j’ai trop de respect pour ce grand monsieur mais quand on me dit que ça y ressemble ça me fait plaisir même si je n’aime pas trop ca lol
R.E : le mot de la fin est pour vous ?
Eh bien merci à vous merci valerie merci conor merci à tous les gens qui nous soutiennent de près comme de Loin et merci à toi aussi eric
Interview réalisée par sylval le slasher et scream Crédit photo sylval le slasher et scream Un grand merci à iron bastard a roger wesier à phill au raismes fest et la team et à alexandra
The scream

Interview EVERGREY Avec Tom (chanteur) Le 09/07/2016 a Paris

Interview EVERGREY Avec Tom (chanteur) Le 09/07/2016 a Paris

Nouvel album : THE STORM WITHIN
Sortie le 9 septembre 2016 Chez AFM Record
R.E :Bonjour, Tom, ravie de te revoir pour le nouvel album, comment vas tu ?
Tom :Salut, ca va merci, oui ça fait un an je crois qu’on ne s’est pas vus, c’était où déjà ?
R.E :Au concert à Munich!
Tom :Voila!
R.E :Alors, rentrons dans le vif du sujet! 20 ans après la création d’Evergrey, est-ce que tu te rappelles ce qui t’a motivé pour créer le groupe?
Tom :J’ai très vite compris et très jeune que j’avais des capacités pour la musique, c’est quelque chose qui me plaisait vraiment artistiquement, et pour pouvoir l’exprimer, j’ai décidé de créer un groupe. J’ai commencé à faire du death metal au début! J’étais guitariste, je le suis toujours (rires) mais j’ai très vite pris aussi la place de chanteur, ça c’est encore une autre histoire, c’est compliqué! Par contre, je n’ai jamais rêvé d’être un grand musicien, ou chanteur, ou être dans un grand groupe… Je voulais juste faire de la musique et être heureux… puis je suppose, voyager aussi (rires) se réveiller en jouant dans une ville, un pays différent cette idée me plaisait bien!
R.E :Est-ce que tu imaginais à l’époque, que le groupe aurait une telle carrière?
Tom :C’était totalement surréaliste, impensable même! Mais j’avais besoin de rêver un peu et de mettre un but. Pour moi, faire 10 albums en 20 ans quand j’y repense, c’est totalement fou! Tellement de choses se sont produites, bonnes comme mauvaises….
R.E :Justement, si tu devais changer quelque chose dans ton parcours?
Tom :Honnêtement, je changerais beaucoup de chose dans le parcours du groupe, par exemple certaines personnes avec qui j’ai travaillé, mais une chose est sûre, je ne changerais aucun album, aucune chanson, aucune note des anciens opus, car c’est ce que je voulais au moment ou ils ont été créés!
R.E:Quelle est la chose la plus fabuleuse que le groupe t’a apporté durant toutes ces années? La chose la plus magnifique que le groupe m’a donné ?
Tom :C’est le fait d’avoir pu développer mon talent artistique! Evergrey à fait de moi ce que je suis maintenant, c’est mon identité, il fait parti de mon ADN (rires)
R.E :Et avant de monter sur scène, est-ce que le groupe à un petit rituel?
Tom :Oui bien sûr ! On se met en cercle et on chante une chanson Suédoise qui fait très « guerre » ! (Il nous la chante) Bon maintenant bon courage pour la traduire (rires!)
R.E :Je ne vais pas m’y risquer! (rires)
R.E :Quelle est la chose la plus folle qu’il te soit arrivée lors d’un concert?
Tom :(Cela peut être une bonne comme une mauvaise chose)
(Il réfléchit) Il y en a tellement! Oublier les paroles, bon cela m’arrive souvent (rires) des problèmes techniques aussi,! Hum, je me rappelle d’un concert en Pologne ou j’ai été électrocuté ! Cela n’a pas été une partie de plaisir, ça surprend et ce n’est franchement pas agréable! On a voulu me tuer! (rires) Sinon, dans les bons souvenirs, je dirais, à Madrid en Espagne, ma mère était présente au balcon de la scène, je lui dédicace une chanson et la foule commence à hurler « maman, maman maman » c’était très inattendu, mais super!
R.E :A propos de ce 10ème album qui sort le 9 septembre, et qui s’appelle « The Storm Within » L’avez-vous composé de la même manière que son prédécesseur « Hymns for the Broken »? C’est à dire tous ensemble?
Tom :Oui absolument, sauf les paroles mais cela ne change pas grand chose (rires) Quand on a commencé à faire un nouvel album, j’avais deja en tête mon thème, mon concept. J’ai écris beaucoup de paroles, et ensuite on a composé dessus…
R.E :Effectivement dans tous les albums du groupe, on retrouve un concept plus ou moins sur la vie, je suppose que celui ne déroge pas à la règle comme nous le montre cette magnifique pochette?
Tom :Exactement! Dans mon entourage, il s’est passé beaucoup de choses, et cela à été une source d’inspiration. J’ai beaucoup d’empathie, ce qui me permet de pouvoir écrire sur ce que les gens peuvent traverser dans leur vie, leurs émotions…Dans « The Storm Within » je parle du manque d’amour, cette émotion que l’on ressens quand on a perdu quelqu’un ou quelque chose. Cela revient à ce que l’on disait sur la recherche de soi, de son identité qu’il faut se reconstruire, apprendre à vivre différemment et devenir une nouvelle personne…
La pochette à été créée par Carlos Fides. On remarque bien avec les oiseaux le coté blanc, celui ou tout va bien, puis les oiseaux noirs, le coté négatif, ce manque. Pour résumer, la première chanson de l’album qui s’appelle « The Distance » montre bien tout cet univers et je pense que c’est celle qui aura le plus d’impact!
C’est assez amusant parce que ce n’est pas vraiment celle que je préfère…
Laisse moi deviner ! la numéro 2 « Passing Through »?
Oui!
Cela ne m’étonne pas! Dans cette chanson, on retrouve tous les éléments qui constituent Evergrey! Les autres sont beaucoup plus difficiles d’accès. Il faut vraiment beaucoup d’écoutes pour pouvoir comprendre et s’imprégner de leurs charmes (rires)
R.E :Justement, tu as 2 atouts de charme dans cette album! Floor Jansen (Nightwish) et Carina, ta femme, qui sont en duo avec toi. Peux tu nous en parler?
Tom :Pour ceux qui ne le savent pas, Carina est présente depuis la création du groupe dans tous nos albums, c’est donc tout naturellement que les fans pourront la retrouver dans celui ci. Concernant le duo avec Floor, c’est une amie de la famille. C’est ma femme qui lui à proposé et elle à accepté de suite. Elle était très enthousiaste et nous très flatté!
Je me rappel effectivement quand je suis venue vous voir à Helsinki, il y 2 ans, elle était présente au concert ce jour là…
Oui c’est vrai! Bonne mémoire! (rires) C’est une grande fan du groupe depuis au moins 15 ans, donc c’était assez normal qu’elle fasse partie de cette aventure.
R.E :Parlons de vos prochains clips, toujours sous la direction de Patrick Ullaeus, qui réalise depuis un certains temps vos vidéos. Vous avez tourné en Islande, comment était ce? Et quand pourrons nous regarder le premier clip?
Tom :Oui toujours avec Patrick, il fait un excellent travail , nous n’avons pas envie d’en changer, de plus il nous connais bien maintenant et il nous comprend bien. Nous avons tourné 4 clips en Islande, parcourus 2000 kms en 4 jours! On était très fatigués (rires) Les parties tournées la bas, seront les moments ou je chante et Carina aussi bien sur! Mais c’était fabuleux, j’en garde un excellent souvenir ! Quand à la diffusion, pour le moment nous n’avons pas de date de sortie, il va falloir attendre un peu!
R.E :C’est les 20 ans de la création du groupe, dans 2 ans, ca sera les 20 ans du premier album « Dark Discovery » Pensez vous deja à faire quelque de spécial pour cette occasion?
Tom :Oui bien sur dans 2 ans, mais pour le moment, nous ne savons pas encore quelle direction cela va prendre.
Peut être un super concert comme « A Night to Remember »? (Enregistré le 9 octobre 2004 au Stora Teaten à Göteborg en Suède)
Pourquoi pas! Tout est possible (rires) C’est vrai que c’était quelque chose de formidable, j’en garde que de bon souvenirs et j’espère que toi aussi, vu que tu étais présente, tu avais 9 ans c’est ca !!!(rires)
Tout à fait!!! On va dire ca! (rires)
R.E :Alors, je t’avais deja posé cette question, mais peut être que tu as changé de réponse…. Quel est ton album préféré d’Evergrey? Et quelles sont les chansons que tu aimes le plus jouer?
Tom :(Rires) Comme toujours, je ne sais pas, je ne peux pas et veux pas en choisir un! Tous les albums que j’ai composé de les aimes tous de la même manière! Les chansons que j’aime plus jouer? il y en quand même pas mal! King Of Error, Touch Of Blessing, A New Dawn qui sont fantastique à jouer, Sotitude Within, Recreation day, Im sorry, Missing You….. c’est pareil….
En fait toutes les chansons?
(Rires) Voila! tu vois ce n’est pas simple de choisir! tu comprends mon dilemme à ta question! (rires)
R.E :Au niveau concert, une tournée avec Delain de prévu à l’automne,et est ce qu’on aura une chance de vous voir au Hellfest?
Tom :Avec Delain, ils nous ont proposé, et après de longue négociations on est tombés d’accord! Quand au Hellfest, on est pas passé pas loin l’année dernière! Nous espérons pouvoir y participer l’année prochaine, mais cela reste encore des négociations à faire!Que de négociations (rires)
R.E :As tu pensé un jour à participer à l’Eurovision, car la Suède à gagner en 2015, beaucoup de pays nordiques gagnent ce concours?
Tom :Pas du tout! Je ne suis pas dans cet optique la, ça ne correspond pas du tout au groupe! Mais par contre oui nous regardons.
R.E :Restons dans les chansons, quelle chanson aurait tu aimé écrire?
Tom : »One » de U2! Elle est vraiment géniale! Il y en a d’autres….Kiss, Pink Floyd, « Ride The Lightning » de Metallica et tiens! « I’m Sorry » Et oui! elle est pas de nous, mais d’un chanteuse Suédoise prénommée Dilba!….
R.E :Cette interview touche à sa fin, un dernier mot pour les fans Français et Belges?
Tom :J’espère que vous aimerez cette album, car nous y avons mis tout notre amour, et on espère vous voir bientôt en concert!
R.E :Merci beaucoup à toi et on se revoit prochainement, passe une bonne fin de journée ensoleillée!
Tom :Merci à toi aussi à la prochaine
ITW réalisée par : Soniata Iaonina pour l’émission de radio Riff d’Enfer!
Crédit photos: Cyto
Remerciement à: Roger Wessier

THE AMITY AFFLICTION Hellfest 2016

THE AMITY AFFLICTION Hellfest 2016

INTERVIEW THE AMITY AFFLICTION Avec Dan (guitariste) et Ahren (bassiste) Au Hellfest 2016
R.E :Messieurs, bonjour et merci de nous accorder de votre temps pour cette interview !
Dan & Ahren : Merci à vous !
R.E :Vous avez démarré un belle tournée en Europe et ce depuis le mois de mai, comment trouvez vous le public européen, commet réagit il face à votre de musique ?
Ahren : De mieux en mieux ! A chaque fois que nous revenons, le public est de plus en plus nombreux, de plus en plus réactif, et ce même dans les endroits ont nous n’avions jamais joué. Nous venons d’Australie et là bas, nous avons déjà la foule la plus importante que nous pouvons avoir, c’est très intéressant pour nous d’être en Europe, d’avoir de nouveau tout à prouver et de donner le maximum au public .
R.E :Votre nouvel album, « This could be hearthbreak » sort en aout, vous avez par ailleurs sorti le clip du titre « I bring the weather with me ». Ce titre prend place dans une ambiance froide, pluvieuse, lors de funérailles, pouvez vous nous dire de quoi le titre parle, ou plus largement des sujets traités dans cet album ?
Ahren : C’est un concept album qui parle de lutte contre une dépression chronique, le clip de « I bring the weather with me », de part son climat pluvieux décrit toute la tristesse qui peut en découler. Malheureusement, Joel (chanteur du groupe) n’est pas avec nous pour cette interview et l’écriture étant vraiment personnelle, il m’est difficile de répondre à sa place sur le sens profond des titres. Il a cependant écrit tous ses textes en racontant sa propre dépression, ce qui rend cet album particulièrement personnel et il espère que partager ses sentiments, ses pensées au travers de ces récits pourra aider certaines personnes actuellement en dépression.
R.E :Pouvez-vous nous dire comment vous composez vos titres ? travaillez vous tous ensemble ou est-ce l’un d’entre vous qui compose le tout ?
Ahren : Dans la vie de tous les jours, nous n’habitons pas à côté les uns des autres, alors chacun travaille un peu de son côté au départ, puis on se retrouve en studio pour des pré-productions, et là on change ce qu’il y a à changer, jusqu’à ce qu’on arrive à un résultat qui nous plaise. On se connaît tellement bien qu’on n’a pas forcément besoin d’être tous dans la même pièce pour commencer à travailler.
R.E :Combien de temps avez vous travaillé sur « This Could Be Heartbreak » ?
Dan : Probablement autour de 6 mois jusqu’au mix, mais ce n’est pas évident de compter précisément car nous étions en tournée en parallèle. Cependant pour mettre en place les morceaux, avec l’écriture des textes, un peu plus de 3 mois.
R.E :Pouvez-vous nous parler un peu de la pochette de votre album ?
Ahren : Nous souhaitions avoir une imagerie solide pour notre album. On cherchait quelque chose qui illustrait bien cette idée de dépression, et illustrer par des funérailles nous est apparu une idée convainquan, et on avoue qu’on trouve la pochette de l’album particulièrement cool (rires)
R.E :Vous avez travaillé de nouveau avec le producteur Will Putney (Bodycount, Thy Art is murder…), pensez-vous que cette collaboration vous a permis de réaliser un album à la hauteur de vos attentes ?
Ahren : Oui, Will nous connaît très bien, sait ce que nous voulons, et nous aidé à aller jusqu’à ce que l’on souhaitait, à tirer le meilleur de chacun d’entre nous, à nous faire réfléchir sur nos propositions, nous proposons quelques orientations, on se comprend très bien et on écoute les mêmes musiques. Il a bien compris ce que nous voulions et nous a permis de créer l’album que l’on souhaitait.
R.E :Si vous aviez la possibilité de travailler avec un groupe ou un artiste, qui choisiriez vous, et pourquoi ?
Ahren : Si on pouvait, je pense qu’on prendrait quelqu’un avec qui on ne s’attendrait pas à nous voir jouer…
Dan : … comme Angus Young , qui ferait un solo sur un de nos titres.
R.E :Qu’allez vous faire après votre tournée européenne ? Avez vous prévu de sortir, un live ou un dvd ?
Ahren : Non, nous avons déjà sorti un dvd d’une tournée précédente et rien de tel n’est prévu. Nous enchainerons directement avec notre tournée au Australie ! Mais il se peut que nous revenions vous voir prochainement !
R.E :Etes vous prêts pour le Hellfest ?
Ahren : Oui absolument ! On a un peu le trac quand même ! La foule est immense !
Dan : je pense que ça va être mortel, et ça pourrait bien être un de nos plus gros shows.
R.E ;Avec vous un petit mot pour la fin ? Que diriez vous au public francophone ?
Ahren : Ne manquez pas notre nouvel album « This could be hearthbreak » qui sort en août ! Dan : et venez nous voir en live !
Merci encore de votre temps, et nous vous souhaitons un excellent show sur le Hellfest !
Dan & Ahren : Merci à vous de nous soutenir !
Itw réalisé par : Charles Mulder avec Soniata Iaonina pour la radio Riff d’Enfer.
Photos : Cyto
Merci à : Manon de Warner Music