Interview de MYRATH au Hellfest le 16 juin 2017

Interview de MYRATH au Hellfest le 16 juin 2017

C’est sous un soleil de plomb non pas celui de la Tunisie mais celui de Nantes au Hellfest que Zaher Zorgati chanteur du groupe Myrath nous attend pour une interview depuis notre dernier rencontre au Raimsfest rendez-vous donc au point press vip avec Sylval et Gwen qui meurent d’impatience de questionner Zaher
R.D : Depuis le raismes fest, vous avez réalisé une tournée au japon comment s’est-elle passée ? Et comment est accueillie la musique rock orientale au japon ?
ZZ : Le japon est un pays où l’on est accueilli à bras ouvert, très respectueux, très intéressé par la musique.
Les japonais ont toujours aimé de découvrir des nouveautés musicales
R.D. : Comment est perçu votre style de musique en Tunisie ?
ZZ : Nous avons eu l’honneur de jouer dans notre pays la Tunisie au théâtre antique de Carthage, c’est un grand festival international, nous avons remporté un énorme succès !!! Nous sommes très bien perçu dans notre pays, nous commençons à être connus et reconnus, en tant qu’artistes et musiciens !!!
R.D : Myrath est devenu assez célèbre, comment l’expliques-tu ?
ZZ : Nous avons notre propre style rock oriental, nous sommes très accessibles, nous avons encore du travail ! (rire) mais nous sommes très fiers et nous avons eu de la chance dans notre progression !!!
R.D : Toujours en voyage cela n’est-il pas trop fatigant ?
ZZ : Oui et non, on adore voyager et rencontrer d’autres cultures, d’autres personnes, et revoir ceux qui nous suivent.
R.D : Pensez-vous à un nouvel album, vidéo-clips ?
ZZ : Bien sûr on travaille déjà sur le nouvel album, et oui des clips sont en prévision.
R.D : Dans quel pays aimez-vous jouer ?
ZZ : Euh tous ! (rire), on aime voyager, parler, rencontrer les gens, c’est notre univers.
R.D : Eh bien l’équipe de Riff d’Enfer te remercie Zaher et on te dit a bientôt
ZZ : Merci à vous à bientôt
Propos recueuilli par Sylval et Gwendoline Fievet
Credit photo : Sylval / Gwendoline
Riff d’Enfer remercie le Hellfest, sabrina.cohenaiello et son équipe verycords, roger wessier et l’équipe du point press, alexandra et bien sûr Zaher Zorgati de Myrath

RAISMES FEST 2016 le 9 et 10 septembre

RAISMES FEST 2016 le 9 et 10 septembre

Il y a un proverbe qui dit métro, boulot, dodo mais pour l’équipe de riff d’enfer ce vendredi 9 septembre ce sera métro, boulot, RAISMES FEST, hé oui comme chaque année début septembre a lieu ce superbe festival qui pour nous est avant tout un festival du cœur et de coup de cœur. Donc ce vendredi c est accompagné du Slasher que je me rend à Raismes, au lieu-dit le château de la princesse d’Arenberg. Nous serons rejoint par Sylval le lendemain. Arrivés au château et une fois les pass en poche, on retrouve tous les potos et c’est cool, mais bon je ne suis pas là pour vous parler des potos même si ils sont super méga cool mais plutôt de zic
C’est Spiritual Driver qui ouvre le 18ème Raismes fest, sous un très beaux soleil qui durera tous le weekend. Spiritual Driver venu de pas très loin (ARRAS), ne vont pas nous décevoir avec leur son puissant et leur style du stoner rock modern et avec une voix surpuissante un peux Anselmo. Une très bonne entrée en matière pour commencer la soirée du vendredi ! Bravo.
Sam Willcox Band, une légende du rock blues français et en plus du nord qui a déjà plus de 30 de carrière, il ne fallait pas manquer cela sous aucun prétexte. C’est ce que nous avons fait et nous ne regrettons vraiment pas. La formation envoie du lourd même du très lourd, et toujours dans leur style rock/blues/boogie. Le groupe est très communicatif avec son public, parfois en français et parfois en anglais oui SAM a vécu en Angleterre ça vous le découvrirez dans l’interview que nous avons réalisé ce jour-là (NB : l’interview arrivera bientôt) Sam Willcox band sont des super musicos et vraiment sympathiques, qui aiment ce qu’ils font c’est à dire la musique.
Birth Of Joy est un trio néerlandais avec un certain talent et une touche psychédélique. Les Birth of Joy qualifient leur musique de « sixties sous stéroïdes ». Malheureusement je ne pourrais vous en dire plus car nous étions en pleine interview avec sam willcox mais on va se débrouiller pour les revoir une prochaines fois.
ZODIAC Pour la 4ème fois, je retrouve ce groupe qui pour ma part me met une claque à chaque fois. La dernière fois c’était à Bully Les Mines. Ce groupe allemand est amené par Nick van Delft au chant et guitare, Stefan Gall à la guitare, et Ruben Claro à la basse et au clavier sans oublier Janosch Rathmer au fut ils vont nous présenter leur nouveau née « Grain of Soul » ! Nous les avons croisé un peu avant leur set au château ou nous avons échangée quelque mots et nous disait qu’il était ravis de revenir se produire de nouveau au Raismes fest. et nous a même confié qu’on fera une interview en octobre avec riff d’enfer à la péniche. Leur hard rock voir heavy blues rock digne des seventies est toujours aussi efficace. Le son du vendredi est nickel chrome et les lights aussi le public est ravi de leur prestation et nous de même. Le set vas passer très vite comme un TGV même si il dure plus de 90 minutes. Si Zodiac passe par chez vous ne les raté surtout pas et pour ma part c’est un groupe qui mérite de plus de succès. Bravo les Zodiac.
Setlist : Rebirth by Fire / Animal / Free / Sinner / Ain’t Coming Back / A Bit of Devil / Down / Faithless / Follow You / Failure / Diamond Shoes / Cortez The Killer (covert Neil Young & Crazy Horse) / Horror Vision / Grain of Soul / RAPPEL :Coming Home
La deuxième journée de la 18 eme édition du Raismes fest c’est passé sous un soleil radieux, dans une ambiance super cool. De plus l’équipe de riff d’enfer était au complet pour ce samedi, Sylval est dans la place. à la fin de ce report on glisseras quelque tof.
L’ouverture du samedi au Raismes fest, ce fait avec les strasbourgeois d’ Iron. Bastards, et quelle entrée en matière !!! Nous sommes partie pour 45min de rock N roll qui déboîte à mort !! un style musical à la Motorhead , le chanteur chante tout comme Lemmy le micro sur -élevé , muni d’une basse de la même couleur que celle de notre Lemmy…un timbre de voix ressemblant, un chanteur à la mentalité de Lemmy dans tous les sens du terme…personnellement j’ai adoré, j’ai hâte de les revoir, de ré -écouter, et de boire un coup et rire avec eux….let’s go rock N roll !!!! (sylval)
C’est ensuite le tour des Radical Suckers d’ouvrir la scène découverte même si leur réputation n’est plus a faire eh oui nos 3 lascars ont en autre ouvert pour Bukowski, No One is Innocent, General Lee. La scène ne leur fait pas peur du tout et c’est même plutôt avec facilité qu’ils vont mettre le public dans leur poche avec leur stoner, rock and roll voir même parfois un peux a la façon L7 et ce pendant 30 minutes. Ce set est super .Pour certains ils considéreront ce groupe comme un OVNI, mais moi plutôt comme du putain de rock and roll yeahhhhhh.
THE ELECTRIC ALLEY ce groupe espagnole a vu le jour en 2012 à Cadix (comme disait un certain chanteur LUIS MARIANO la belle de Cadix a les yeux de velours, oh lala je m’égare lol) c est pas des yeux de velours ni de la zic dans la ouates qu’il nous propose mais des très très bon riff avec un rythme et des solo comme je les aime. Le groupe est composé de Nando Perfumo, Jaime Moreno, Sergio Reyes Gamaza, Rafa G. Benitez. Avec leur opus GET ELECTRIFIE, dont ils font la promo de ce dernier, je ne peux dire qu’une chose je suis resté scotchée autant pour leur jeux, le chant et surtout leur générosités car après nous avons pu les rencontrer et ça c’est une autre histoire. Longue vie à ce groupe.
OVERDRIVERS. Tout le monde le sait, enfin presque tous que AC/DC est australien mais très peu savent que nous les Ch’tis nous avons nos AC/DC : le groupe OVERDRIVE originaire de Béthune, avec leur hard rock super bien carré Adrien Desquirez au chant et guitare rythmique, Anthony Clay guitare/chœur, Sebastien Lorquet basse/ chœur et Florian Morgano à la batterie. Comme qui dirait l’autre leurs batteries rechargées à bloc, font l’unanimité dans le public. Les gens tapent du pied, lève les mains. Le plus turbulent, Anthony descendra même dans le public (tiens j’ai déjà vu ca hein angus). Si ce groupe passe par chez vous, n’hésitez pas. On va bientôt les recevoir en studio. Merci à Axel Meu de nous les avoir présentés.
THE NEW ROSES .Ce groupe Allemand, est composé de Timmy Rough au chant/guitare, Norman Bites à la guitare, Hardy à la basse et Urban Berz à la batterie, se classe plutôt dans un registre plus glams, avec un coté Gun’s And Roses, sans pour autant être une copie conforme de ce dernier. Timmy Rough chanteur de la formation remercie et félicite la prestation des (Electric Alley) et profite de la même occasion pour remercier les organisateurs du festival. Encore une bonne découverte pour moi.
Drenalize. Désolé pour ce groupe, mais à ce moment-là nous étions entrain de réaliser l’interview de IRON BASTARD que vous retrouverez bientôt
INGLORIOUS. Voilà le tour de mon groupe fétiche du Raismes fest, Inglorius, groupe anglais, Nathan James est le chanteur à la voix magnifique, un timbre de voix superbe, très bien travaillée. Le public est bien présent, participe chante la reprise de Deep Purple, le groupe mérite d’être connu…j’ai trouvé Nathan plus dynamique et plus communicatif avec son public….Inglorius ne m’a pas déçue une fois de plus, j’aspire les revoir de nouveau…pour une fois j’ai de la chance si tout va bien je les reverrai bientôt….une excellente prestation….merci Nathan… Entouré de Wil Taylor et Andreas Eriksson à la guitare, de Colin Parkinson à la basse et de Phil Beaver à la batterie. (sylval)
La setlist : Intro / Until I Die / Breakaway / I Surrender (Rainbow Cover) / High Flying Gypsy / New Song / Girl Got A Gun / Warning / Lay Down, Stay Down (Deep Purple Cover) / Holy Water / Unaware
INEPSYS groupe ayant des influences métal prog plus que du hard rock. Après leur premier album Time For Redemption, INEPSYS est là pour défendre leur dernier née : The Chaos Engine. Le pari n’est pas gagné, car le public de ce samedi est plus coter hard rock ect… De plus avec quelques soucis technique coté son clavier, la tâche était bien plus dur mais ils ont réussi à s’imposer et à montrer et prouver que dans une mer de métal et hard rock il y a une place aussi pour le prog.
La setlist : Prelude to Chaos / King of the Hill / Beyond Illusion / Wake up and shine /A Void between us.
DIAMOND HEAD . Ils sont là, devenant nous sur scène même si nous les avions rencontre avant (hehe la chance) en chair et en os, une des légendes de la New Wave Of British Heavy Metal. Ce groupe que j’écoutais quand j’étais jeune beau et fort lol. Le groupe Diamond Head c’est Brain Tatler, le seul à faire encore partie du groupe original. Dur pour les nostalgiques que nous somme nous les papys du métal de jouer des compos sans la voix de Sean Harris, mais le groupe assure grave quand même pour les plus jeunes du public. Le titre que le public attendait était AM I EVIL repris par METALLICA et le BIG FOUR. C’était le groupe que j’attendais avec impatience et je peux vous dire que je n’ai pas été déçu une seul seconde. DIAMOND HEAD a encore de la vie devant eux (the scream et le slasher)
la setlist : Borrowed Time/Lightning To The Nations / Diamonds / Helpless / Bones / To Heaven From Hell / In The Heat Of The Night / The Prince / Shoot Out The Light / It’s Electric / Shout At The Devil / Am I Evil ?
MALEMORT. Voilà un groupe français. Cette fois si le chant se fait en français. Un groupe très sympa, dommage que le public ne s’intéresse pas trop. Je dirais même à la scène découvert ce samedi grrrrrrrrrrr mais que cela ne tienne les Malemort sont venu et ont vaincu à revoir dans un carde plus intimiste
MYRATH l’ambiance du Raismes fest continu à monter avec un groupe franco tunisien !!! Myrath fera son entrée avec une danseuse orientale …le public est intéressé par ce groupe. Avec ce mélange métal/ orientale, Myrath est s’en aucun doute un plaisir pour nos yeux et l’ouïe!!! Un groupe très communiquant avec le public qui participera … On reconnaît la gentillesse légendaire tunisienne…j’avoue Myrath m’a fait vibrée, je suis conquise par le show, leurs performances… vous retrouverez l’interview bientôt (sylval)
Malek Ben Arbia (guitare), Zaher Zorgati (chant), Elyes Bouchoucha (clavier), Anis Jouini (basse) et Morgan Berthet (batterie)
la playlist : Believer / Get Your Freedom Back / Madness / The Needle / The Unburnt / Endure the Silence / Duat / Merciless Times /Beyond the Stars
PLEASURE ADDICTION. Quand le concert commence, on entre vite dans le sujet comme si nous nous étions glissés dans une machine à remonter le temps. Go to years 85 !!! La plus belle année musicale leur hard rock / glam plutôt mélodique est accrocheur. Sur certains morceaux, on retourne un peu à l’époque de MÖTLEY CRÜE, la bonne époque quoi si même Butcho n ai plus là. Son remplaçant Sacha assure comme un fou et à sa place au sein du groupe. On voit qu’ils se font plaisir et c’est cool.
THE ANSWER . Ce groupe irlandais très sympas que l’on avait interviewé au hellfest est de retour et toujours très accessibles et bien sûr avec une musique bien plus qu’agréable. Cormac Neeson (toujours avec son chapeaux sur la tête enfin presque toujours) au chant, Paul Mahon à la guitare, Michael Waters à la basse et James Heatley à la batterie sont là pour la 18 eme Edition et surtout pour fêter le dixième anniversaire de RISE qui est superbe album, le 1er sorti. Ça démarre avec une intro aux sons Celtiques, et hop la locomotive est lancée et rien ne l’arrêtera. Leur son est influencé des années 70’s, qui met tout le monde dans leur poche ; jeunes et moins jeunes bientôt leur 6 eme opus seras dans les bacs. On a déjà eu un aperçu avec le titre Solas qui est pas mal du tout.
MOTHER’S FINEST. Des claques ce week-end j’en ai pris mais là (oufffff didjussss), je m’étais dit MOTHER’S FINEST en tête d’affiche bof eh bien détrompez-vous. Ce groupe venue d’Atlanta (Georgie) a été créé en 1970 par le duo Joyce « Baby Jean » Kennedy et Glenn « Doc » Murdock avec le guitariste Gary « Moses Mo » Moore et le bassiste Jerry « Wyzard » Seay, (qui sont encore là à ce jour). Je me suis dit du fusion sur des rythmes funky, soul/R&B ça vas vite me saouler eh bien que nenni déjà avec une intro qui me fait juste penser que les musicos s’accordent, font des tests sur une musique de fond, mais ce qu’ils font, c’est d’enfer puis après une intro que j’ ai recherché par la suite comme un dingue sur le net c est partie un show de plus de 90 minutes une vraie tuerie le talent de ces musiciens qui jouent avec plaisir cela ce voit. Que dire à par respect à ce groupe et surtout a Joyce qui, à 68 ans et assure comme une malade aussi bien à la voix et à sa présence sur scène.
La playlist : Funk A While / Burning Love / Truth’ll Set You Free / Can’t Fight The Feeling / I Don’t Wanna Come Back / Mickey’s Monkey / Climb To The Cross / Take Control / Breaking Down The Wall / Give It Up / Baby Love / Piece Of Rock / Boom Boom : rappelle My Badd / Somebody To Love
Ce week-end au Raismes Fest nous aura encore apporté de l’émotion, de la découverte, tous ce que l’on aime quoi. Crédit photo le slasher et scream Live report sylval, scream et le slasher Riff d’Enfer et toute l’équipe de R.Q.C, nous en profitons pour remercier tous les bénévoles du Raismes Fest ainsi que Philippe et son équipe, Roger Wesier, Christophe, les groupes, la ville de Raismes, les médias, les potos photographes, Sylval, le Slasher, Lilisou… A l’année prochaine ! The scream